Aller au contenu

Chute du spam suite à la coupure de l’Internet d’un hébergeur peu sécurisé

Un hébergeur de la région de San Francisco a été déconnecté de l'Internet par ses différents fournisseurs de connectivité suite à des signalements qui soulignaient son implication dans une majeure partie des pourriels circulant ces dernières semaines sur Internet.

Dans sa suite d'articles, un journaliste, auteur d'un blog (Security Fix) du Washington Post, Brian Krebs, déclare avoir collecté de nombreuses informations démontrant l'implication des machines hébergées par la société McColo Corp. de San Jose, Californie. Après quatre mois d'observations il a décidé de contacter les fournisseurs de connectivité à Internet de cette société qui semblent avoir réagi très rapidement et ont coupé très rapidement tous les liens de cette société. Il semble que la société Kaspersky, ainsi qu'un rapport publié par HostExploit.com (ici la dernière version de ce rapport) soient la source des informations qui ont mené ce journaliste à s'activer sur ce dossier.

Selon les différents chiffres cités par le journaliste, obtenus auprès de différentes sources en Europe et aux Etats-Unis, près de 60 à 70% des spams circulant actuellement ont ainsi pu être éliminés d'un seul coup. Selon SANS, le réseau de cet hébergeur servait aussi à la diffusion d'images de mineurs à caractère sexuel.

Évidemment, une telle chute du spam sera de courte durée, et les émetteurs de ces messages non sollicités se reporteront sur d'autres ressources de l'Internet qui sont vulnérables. Le même journaliste cite en effet le cas d'un autre hébergeur californien qui avait subi le même sort au mois de Septembre 2008 et il n'avait fallu que quelques jours pour que les spammeurs trouvent de nouveaux hôtes.

A la lecture des différentes études publiées, il semblerait que les réseaux les plus utilisés par les cybercriminels ne sont pas tous situés dans les pays habituellement cités, mais ils peuvent se trouver aussi bien aux Etats-Unis et très certainement au coeur de l'Europe. C'est assez logique, puisque cela permet de disposer d'une excellente connectivité avec les futures victimes...

2 thoughts on “Chute du spam suite à la coupure de l’Internet d’un hébergeur peu sécurisé

  1. Ping : Vers une sécurité renforcée des réseaux et de l’information en Europe « Criminalités numériques

  2. Ping : Hébergeurs malhonnêtes : nouvelle fermeture (3FN) « Criminalités numériques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.