Aller au contenu

Assises de la sécurité – Jour 2

Cette deuxième journée des Assises est traditionnellement la plus active, avec pour tous plusieurs ateliers, tables rondes et rendez-vous à honorer, plus de nombreuses discussions impromptues. Pour quelqu'un qui a mon profil il s'agit à la fois de rencontrer des entreprises qui offrent des solutions qui peuvent être utile directement pour mon métier, mais aussi qui peuvent être utiles pour les victimes auxquelles nous avons affaire ou dont elles utilisent les produits et ainsi mieux adapter notre action d'investigation judiciaire aux environnements professionnels.

Quelques moments de ma journée (et il y a énormément d'autres choses intéressantes aux mêmes moments, il ne s'agit pas pour moi de vous recommander ici telle ou telle solution présentée mais bien de partager ces quelques échanges):

  • une présentation de la société Sourcefire qui a une approche intéressante sur le traitement dynamique des attaques en profondeur (note: Sourcefire soutient et utilise deux projets opensource, Snort et Clamav);
  • Zscaler nous a offert un panorama des menaces liées aux sites Web (certaines dont je parlais dans un article récent sur les contaminations virales informatiques) - le site de la recherche chez Zscaler est ici;
  • et Cassidian sur les attaques en profondeur encore et la façon dont ils proposent de s'y préparer et de réagir.
  • l'un des stands sur lesquels j'ai fait un passage m'a convaincu qu'il existe des solutions pour lutter contre les attaques en déni de service (Corero). D'autres prestataires proposent des solutions aux mêmes objectifs (comme Arbor Networks), leurs approches sont certainement complémentaires.

En fin de journée, deux présentations et la remise du prix de l'innovation. David DeWalt (dirigeant dans plusieurs entreprises du domaine de la sécurité comme FireEye ou Mandiant) nous a présenté sa vision des enjeux technologiques et des menaces d'aujourd'hui. Je ne peux pas m'empêcher de constater que son observation de la situation rejoint beaucoup l'analyse que je propose dans le livre La cybercriminalité en mouvement (http://www.lcem.fr/), d'un environnement qui bouge très rapidement sur le plan technologique mais aussi sur le plan de ceux qui cherchent à en abuser.

Ensuite Jean-Christophe Rufin a partagé avec cette salle de spécialistes en sécurité des systèmes d'information sa vision des instabilités et des conflits dans le Monde, vision nécessairement complémentaire du regard habituel sur la "menace" telle qu'elle est perçue par les RSSI.

Enfin, le prix de l'innovation revient cette année à Picviz Labs, société créée il y a quelques années seulement par un fondu de mathématique (Philippe Saadé) et un passionné de sécurité informatique (Sébastien Tricaud). La solution qu'ils ont construit avec leur équipe permet de visualiser des masses de données importantes (des semaines entières de journaux informatiques par exemple) sur un grand nombre de dimensions (dix ou même beaucoup plus de paramètres), avec une interface graphique rapide et de naviguer rapidement dans ces données et identifier la petite bête (une version opensource de leur produit permet d'en tester les capacités).

 

La suite demain !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.