Transformation numérique de la gendarmerie

La transformation numérique est parfois décrite comme l'effet de la numérisation de notre société. L'enjeu pour la gendarmerie est bien évidemment de ne pas avoir une attitude passive face à ces évolutions, mais de les embrasser pleinement et d'en faire un atout. C'est pourquoi le général d'armée Richard Lizurey, directeur général de la gendarmerie nationale, a décidé en janvier dernier la création de la mission numérique de la gendarmerie nationale (MNGN):

[...] Je l'ai souhaité stratégique avec une mission numérique au sein de notre direction générale. La situation est très semblable au brouillard de guerre, nous devrons veiller à ce que la mobilisation profite à chaque gendarme.

C'est avec beaucoup d'honneur et sans hésitation que j'ai accepté cette nouvelle mission et depuis un mois maintenant rassemblé une nouvelle équipe chargée de proposer et piloter notre stratégie sur l'ensemble du champ numérique (et cela inclut non seulement les enjeux de la transformation numérique mais aussi ceux de la lutte contre les cybermenaces).

La gendarmerie, comme la plupart des services de police dans le monde, ne découvre pas le numérique et l'impact sur nos missions. Pour ne citer que quelques exemples, le réseau Rubis de radio-communication numérique de la gendarmerie a été pensé dès les années 1980 et les premières enquêtes de la gendarmerie dans le champ numérique datent au moins des années 1990.

Ce qui change aujourd'hui c'est à la fois la rapidité des évolutions liées aux technologies numériques, l'ampleur de leur impact sur les organisations et les attentes de plus en plus fortes des citoyens et des gendarmes.

Plusieurs projets majeurs sont déjà sur les rails avec notamment le déploiement cet automne de terminaux mobiles Néogend (smartphones et tablettes) auprès de l'ensemble des gendarmes de terrain, l'expérimentation menée depuis deux ans dans le Nord et en Bourgogne ayant démontré un fort impact sur leur efficacité, leur capacité à être plus mobiles et donc d'offrir un meilleur service au contact de la population.

Il s'agit pour la mission numérique de la gendarmerie nationale de contribuer à l'essor de ces projets et d'aller au-delà. Ainsi la MNGN traitera de façon transverse de l'ensemble des aspects de la vie de la gendarmerie: recrutement, formation, opérations, renseignement, enquête judiciaire, etc. Et donc en réalité nous nous intéresserons à tous les métiers de la gendarmerie et à tous ses personnels quel qu'en soient le statut (militaires, civils, opérationnels ou de soutien).

Je témoignerai sur mon blog de cette nouvelle aventure au sein de la gendarmerie, qui ne cesse de confirmer par sa modernité et son dynamisme les raisons de mon engagement voilà plus de 20 ans. Rendez-vous donc ici et sur mon fil social @ericfreyss.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *